À Ouagadougou, un groupe de jeunes filles issues de villages se rencontrent au centre de formation pour femmes, où elles terminent leurs études de mécaniciennes automobiles. Au sortir de l’adolescence, du courage et une histoire poétique de solidarité féminine, sur les choix de vie des unes et des autres, et la recherche de leur propre destin.

#Agenda Projection du film « Ouaga Girls » suivi d’un débat le MERCREDI 6 juin à Liège

La projection sera suivie d’une rencontre sur le thème « Femmes afro descendantes et entrepreneuses de Belgique : quels sont les enjeux ? »

avec Christelle Pandanzyla, sériale entrepreneure, fondatrice de Rootsevents Roots-Events, du Brussels African Market, co-rédactrice en chef de l’émission Africana sur Radio Campus et co-fondatrice d’ Empow’Her Network

Pour son premier long métrage, Theresa Traore Dahlberg livre un film lumineux sur des jeunes femmes burkinabè en devenir dans un milieu majoritairement masculin, la mécanique. Elles sont une petite dizaine, certaines sont mères célibataires, d’autres rêvent de devenir chanteuses, elles ont toutes un point commun : elles suivent la formation en carrosserie automobile du CFIAM (Centre féminin d’initiation et d’apprentissage aux métiers) à Ouagadougou. La réalisatrice ouvre une fenêtre sur le quotidien de leur dernière année de formation qui leur donnera accès à un diplôme et donc, une reconnaissance dans le métier… et dans la société.

Dans le cadre du Projet Afrofeminism in progress. Avec le soutien de La Zone et du Cripel asbl

Fiche film : https://www.grignoux.be//fr/film/305/ouaga-girls

Le lien de l’événement ici : https://www.facebook.com/events/173546480018905/